Nous Suivre
Toutes les News

Y a pas photo…

J’en ai honte mais j’ai deux « coquetteries » stupides (Traumatismes ? Insécurités ? Le tout mon général ! ) et bien ridicules qui me hantent depuis mes 16 ans et qu’à mon âge avancé je devrais avoir surmonté depuis très très longtemps. Eh bien non…

…je suis toujours absolument incapable de danser en public, et ceci depuis le début des années soixante quand un amoureux éconduit m’a fait savoir aimablement que je dansais comme une grosse vache…

…je sais raisonnablement que je suis « pas trop mal pour mon âge » selon la formule consacrée, mais je déteste néanmoins depuis toujours de me voir en photo. Le traumatisme responsable, s’il y en avait un, s’est perdu dans un lointain passé et je me déteste toujours autant en photo. Pour tout arranger je sais parfaitement à quel point je suis ridicule en ado attardée du troisième âge!

Et voilà, horreur, qu’on vient de me demander en urgence une photo récente pour une publication. Je commence par faire défiler mes photos existantes en espérant trouver au moins une de supportable, mais comme je fais le vide de façon obsessionnelle dans mes photos, aucune a eu droit de survie.

Je m’enferme donc dans mon salon (manquerait plus qu’on me surprenne) et, exaspérée, décide de prendre des rafales de selfies – avec le nombre il y en aura bien UNE d’utilisable ? Je change trois fois de pull, mets une chemise, rajoute une écharpe pour cacher mon « double cou ». Je suis aussi le conseil de ma grand-mère, qui ne connaissait pas les apps de retouches, elle : pour effacer les rides, elle se couchait sur le dos et tenait l’appareil au dessus de sa tête. L’impression de ne pas avoir le bras assez long et un résultat curieux de masque, genre « lifting raté ». Un stick de selfie ? Jamais, ça me ferait trop honte de l’acheter.

Exaspérée, je fais défiler les 143 photos prises. J’en efface aussitôt 142. La seule qui reste, je la regarde tellement longtemps qu’elle finit par tourner « moche », elle aussi. J’efface donc aussi la dernière. 120 nouvelles photos plus loin une certaine lassitude s’installe. Je fais rapidement un choix, et pour ne pas le regretter, j’envoie la photo aussitôt. Et là je suis contente de moi… puisque j’ai enfin l’immense courage de montrer mon vrai visage. Je fais ce sacrifice pour que tout le monde se sente mieux par rapport à ses photos. Pas besoin de me remercier, je fais ce sacrifice avec plaisir. Et oui, je vais dans doute le regretter. Le lendemain, en grand-mère faux jetonne, je menace ma petite fille, qui, évidemment, adore ses selfies et ne s’en prive pas : « On devrait vraiment t’obliger de lire un livre pour chaque dizaine de selfies que tu fais ! »

En plus ils ne l’ont même pas utilisé, ma photo, l’article a paru sans. J’avoue que j’ai trouvé ça un peu vexant !

Voir la vidéo
Les Voyages
Ça nous fait rire !
Vraiment vieille…
lire →
Ça nous énerve !
La « mise au rancart » des femmes de 60 ans = #me-too senior ?
lire →
Ça nous fait rire !
Danger public
lire →
Ça nous fait rire !
Ah, la vache !
lire →
Ça nous fait rire !
Joyeux Noël « recomposé » !
lire →
Ça nous fait rire !
Lettre au Tribunal administratif de Nantes…
lire →
Ça nous intéresse !
A genoux…
lire →
Ça nous intéresse !
Le secret de nos petits bidons…
lire →
Ça nous intéresse !
En ce qui concerne la fiction – pour nous c’est désormais « less is more »…
lire →
Ça nous fait rire !
Vieille dame
lire →