Nous Suivre
Toutes les News

Voyageuse parano…

Avec mon amie Juliette on a décidé de partir quinze jours ensemble cette année. L’idée : un séjour sympa « entre filles » et sans famille dans un endroit vraiment dépaysant. Étudiante, Juliette était l’aventurière de notre bande qui avait traversé l’Iran toute seule en deux-chevaux. Puis l’année suivante, en sillonnant l’Inde de la même manière, a eu un accident avec une vache. La deux-chevaux ne s’en était pas remise, Juliette et la vache, si…

Cette aventure a quand-même dû la traumatiser puisque j’ai constaté qu’elle a bien changé, ma copine. Malgré notre pile de catalogues d’un mètre de haut pour nous donner des idées, on a mis plus de trois mois à essayer de décider où exactement elle… n’avait SURTOUT PAS envie d’aller ! En tout cas pas en Afrique, ni du Nord, ni du Sud, ni du milieu : trop de touristes, trop chaud, trop de malaria et maladies parasitaires – ni l’Amérique du Sud : tourista, agressions dans les rues et maladie d’altitude au Pérou. Europe et pays associés : elle a déjà été partout sauf au Groenland. Là c’est moi qui me désiste, j’ai comme une petite envie de soleil. Pays de l’Est : elle trouve que les hommes y ressemblent tous à Poutine, merci non. L’Amérique du Nord et le Canada ? Elle connait par coeur pour y avoir vécu. Là j’en ai eu franchement marre de ses raisonnements saugrenus, alors qu’elle sait parfaitement qu’il y a dans tous les coins du globe des gens sympas et des endroits magnifiques à découvrir.

Mais rien n’y a fait : voyager sans aucun, mais vraiment aucun risque, c’est désormais la devise de ma copine ex-aventurière. Même pour une petite croisière en Croatie c’est non : elle a le mal de mer à partir de vents force 2 (vaguelettes) et un bateau qui a plus de 10 ans, elle ne trouve pas ça rassurant du tout ! L’Inde, la Chine et tout ce qui est autour : bien trop pollué, tout ça. Parlant de pollution, je lui fais remarquer qu’elle vient tout juste d’arrêter de fumer – mais là non plus elle n’est pas du tout sensible à mon raisonnement. Comme on n’arrivait à rien, je lui ai demandé ses VRAIES envies. Elle n’en avait que deux – un séjour sur une île écossaise de 12 kilomètres carrées, paraît-il charmante, et un trek dans le désert australien, air pur et sécurité garantis – puisqu’il n’y a personne !

Vu les 25 h de vol plus l’état actuel de mon genou droit, le trek s’est exclu d’office. Et l’ile écossaise ne donnant pas de garantie d’ensoleillement satisfaisante, notre voyage commun s’est terminé là.  Pour moi avec 15 jours au Pays Basque chez mon amie Caro et pour Juliette avec une semaine chez sa cousine à Honfleur. La deuxième semaine elle a attrapé une intoxication alimentaire gratinée et a passé une semaine à hôpital. Comme quoi le risque, hein…

Voir la vidéo
Toutes mes triches…
Ça nous intéresse !
J’ai la mémoire qui flanche…
lire →