Nous Suivre
Toutes les News

« Streaming » perso d’une vieille râleuse…

Renoncement matinal : Ce matin j’ai carrément cent ans. Que des creux, des ombres et des rides. Mon cou, on dirait un plissé Miyaké – je peux pas rester comme ça, je vais prendre rendez-vous. Oh et puis non, tant pis, pour un cou à ce stade de chute libre je sais parfaitement qu’il n’y a plus grand-chose à faire en dehors d’un « lifting extrême ». Et si j’ai bien compris c’est pas une partie de plaisir. Ma copine Eve l’a fait il y a deux ans et elle dit que franchement ça ne vaut pas le coup. Elle n’ose toujours pas tourner la tête ou vraiment rire tellement elle a peur que ça craque. Ça la met dans des situations parfois difficiles comme quand elle a démoli un gros pilier dans son parking. Et finalement, qu’est-ce que ça changerait à l’état de transparence avancé que moi et mes amies essayons toujours de « digérer » depuis quoi, nos 55 ans ? Souffrir juste pour moi et mon miroir, ben non merci – je suis vaine mais pas à ce point.  Bon, et les paupières alors ? Ils font déjà « volet roulant » bientôt je ressemblerai à Garfield. Déjà que ma paupière gauche tombe plus bas que la droite. En plus l’eye-liner c’est coton, trop plissé tout ça. Les ombres, mieux vaut s’abstenir aussi vu l’effondrement général. Oh et puis tant pis, j’ai plus du tout envie de subir des tortures pour être juste un tout petit peu mieux – j’ai peut-être enfin passé « l’âge difficile » ? Quel soulagement ! Finalement c’est vrai ce que disait ma grand-mère : le meilleur moyen de ne pas s’effrayer devant sa tête c’est encore d’éviter de la regarder ! Et au moins rien ne m’empêchera de rigoler…

Nouveaux pères : On en croise de plus en plus, de ces « nouveaux pères » formidables mais qui n’ont toujours pas compris que les petits enfants, ça se surveille – ça fait 10 minutes qu’un spécimen palabre au téléphone pendant que ses deux petits, max 2 et 4 ans, loin derrière passent en trombe devant les multiples sorties de parkings d’immeubles avec leurs toutes petites trottinettes… En 10 minutes il ne s’est pas retourné une seule fois, ce père indigne. Quand le plus petit tombe et se fait mal juste devant la sortie d’un parking « nouveau père » se retourne enfin vaguement ennuyé sur les hurlements de son fils. C’est pas qu’il se précipiterait. Et voilà qu’il engueule le petit qui pleure – c’est sans doute un adepte un peu attardé de l’éducation « un garçon, ça ne pleure pas » de mon enfance ?

Mais voilà qu’un autre prototype de ces « nouveaux pères » passe, impeccable lui aussi pour assurer la sécurité de sa progéniture : il tient son bébé avec un seul bras tout en roulant – je vous le donne en mille – sur une trottinette électrique.  Formidable ! Il faudrait alerter les flics tellement ça fait peur à voir – mais voilà, il est déjà passé .. J’ai besoin de me convaincre que j’ai vu ça – de mes propres yeux vu ! C’est vrai que la plupart de ces petits réchapperont heureusement indemne des idioties de leurs pères, sauf que parfois. Ces jeunes pères fous et inconscients sont sans doute convaincus que rien ne pourra jamais leur arriver, ni a eux ni à leurs enfants. Il leur manque clairement une case « imagination » dont on est pourvues, nous les femmes, par un atavisme qui crée, heureusement, nos réflexes de prudence. Je me souviens parfaitement de bagarres violentes avec le père de ma fille qui insistait pour la mettre sur sa moto à l’âge de trois ans pour l’amener à l’école. C’est moi qui ai gagné – un divorce. Ils n’auraient donc pas changé – tout « nouveaux pères » qu’ils sont ?

Madame Propre : Elle est sale, ma ville. Si vous me voyez zigzaguer sachez que je ne suis pas ivre mais que je change tout le temps de coté de trottoir pour éviter les tas d’ordures. Bientôt ce sera comme à Rome – on fera définitivement fuir les touristes qui sont toujours surpris de la saleté de Paris. Bon, personnellement  j’aurai une proposition à leur faire : comme on m’appelle depuis toujours « Madame Propre » – ou bien « la Maréchale » à cause de mes tendances autoritaires – je leur proposerais bien un petit coup de main gratuit. Je me connais, en trois mois ce sera une affaire réglée ! Mais oui, je rigole, je sais bien que c’est pas aussi simple. Mais il y a tout de même pas mal de très grandes villes touristiques qui se débrouillent pour être plutôt « propres » – on se demande bien pourquoi eux ils y arrivent et pas nous. Et comment se fait-il qu’avec tous ces brillants énarques à la Mairie de Paris ils n’arrivent pas à la garder juste moyennement propre, notre ville magnifique ? Ils disent que c’est nous, « la population » qui est bien plus sale qu’avant, que nous ne sommes que des mal élevés qui jettent leurs détritus partout. Mais les quartiers supposés « mieux élevés » sont dans le même état que tout le reste. Et curieusement j’ai trouve certains quartiers dénommées « populaires » bien plus propres que les « huppés », la propreté dépend donc clairement aussi des Mairies d’arrondissement qui se débrouillent plus ou moins bien.  C’est (évidemment) des mecs – j’ai vérifié – qui sont en charge de la propreté de Paris.  Et d’après ma très longue expérience perso, la propreté c’est pas ce qui leur vient le plus naturellement. Sans doute à cause de leurs mamans (eh oui, ce serait encore nous !) qui ont toujours tout ramassé et nettoyé pour leurs petits princes… Et voilà – la saleté de Paris,c’est encore de notre faute !

Voir la vidéo
Vous êtes seule ?