Nous Suivre
Toutes les News

Quand je serai vraiment vieille…

A 50 ans Mariline décide qu’elle ne ressemblerait jamais, mais alors JAMAIS, à ses parents ! A 79 et 85 ans, ils la rendent « chèvre » en n’acceptant leur vieillissement qu’à rebrousse-poil. Du coup elle s’est jurée que plus tard elle, elle acceptera l’arrivée de âge avec sérénité et surtout avec bonne humeur ! Elle, elle arrêtera de conduire de son plein gré et surtout sans en faire un énorme drame, comme son père. Et elle mettra son appareil auditif (éventuel) tout le temps et même en dormant pour ne pas obliger tout le monde à répéter 30 fois la même chose… Elle, elle se fera opérer de la cataracte le plus tôt possible sans repousser l’opération continuellement comme sa mère, qui, du coup, ne peut plus lire le moindre mode d’emploi – même avec ses lunettes. Quand elle, elle sera « vraiment vieille », elle acceptera de bonne grâce une aide à domicile et évitera de la chasser avec des reproches du genre « Avant, chez moi. au moins c’était propre ! » Elle fera aussi sa gym tous les matins au moins jusqu’à 90 ans pour rester en état de marche – et ne refusera pas de se servir d’une canne, juste par coquetterie…

Eh bien, cette chère Mariline a désormais 70 ans et des poussières, et comme c’est curieux, elle n’a plus du tout la même vision de son propre vieillissement : pas question d’arrêter de conduire avant « très très longtemps », pas question de mettre ce fichu appareil auditif qui n’est jamais réglé comme il faut et qui siffle, pas question de se faire opérer de la cataracte, c’est bien trop tôt. Et jamais, au grand jamais elle « adaptera » sa salle de bains avec des poignées ni aura une aide à domicile. Pour quoi faire – puisqu’elle arrivera très bien à faire son ménage toute seule et cela au moins jusqu’à… eh bien, dans très très longtemps.

C’est vrai que Mariline est une « cinquantenaire » de 70 berges qui a la chance d’appartenir à cette génération qui a gagné pas mal d’années de vie en bonne santé comparé à la génération de ses parents. 70 ans c’est le nouveau 50 ! Alors on en profite, on vit, on bouge, et on prend les choses du bon coté. Et quand on sera enfin vraiment vieilles, dans très très longtemps, on acceptera bien sûr avec grâce et sérénité les inconvénients de l’âge. Non ?

L’âge en accéléré !

Elles ont 15 ans et c’est la première fois qu’Annie et ses copines se retrouvent pour dîner comme des grandes. Enfin, dîner c’est un grand mot : après avoir longuement discuté où aller, elles se décident pour le Mac Do juste à coté de La Marée parce que elles ont seulement 9 francs 50 à quatre et que Nicolas, le garçon le plus mignon de troisième C habite dans la rue.

10 ans plus tard les mêmes copines, âgées de 25 ans, discutent encore pour savoir ou se retrouver pour dîner. Finalement elles se décident pour La Marée parce que olives et cacahuètes y sont gratuites, la bière n’est pas chère, et qu’il y a toujours de beaux mecs à draguer au bar.

10 ans plus tard les mêmes copines, âgées maintenant de 35 ans, doivent à nouveau décider où se retrouver pour dîner. Finalement elles iront à La Marée parce que c’est près de leur gym, et si elles y vont un peu tard il y a une chance qu’il n’y ait pas trop d’enfants braillards…

10 ans plus tard, les mêmes, 45 ans, discutent de nouveau pour savoir ou se retrouver pour dîner. Et se décident pour La Marée parce que le champagne y est pas trop cher et les serveurs plutôt beau gosses..

10 ans plus tard, les mêmes ont maintenant 55 ans. Elles se décident encore pour La Marée parce que le choix des vins y est pas mal, que le poisson c’est bon pour leur cholestérol et qu’on peut y ouvrir les fenêtres en cas de bouffées de chaleur.

10 ans plus tard, les mêmes, 65 ans, discutent encore une fois où se retrouver pour dîner. Elles  vont  finalement à La Marée à cause du menu à prix fixe et de l’éclairage « embellissant ».

10 ans plus tard, elles ont 75 ans. En discutant pour savoir où se retrouver pour dîner elles choisissent La Marée parce que les plats ne sont pas trop épicés et qu’il n’y a pas de marches à monter.

10 ans plus tard, à 85 ans, après une discussion un peu ardue à cause de leurs appareils auditifs elles décident d’aller enfin à La Marée puisque, depuis le temps qu’elles vont dîner ensemble, elles n’y sont encore jamais allées…

Voir la vidéo
Crème de la crème
Ça nous fait rire !
Faux pas
lire →
Ça nous énerve !
Les petits sachets…
lire →
Ça nous intéresse !
Un peu de jeunesse – en douceur
lire →