Nous Suivre
Toutes les News

Pensées vaches… chez les autres

Chez la copine, amie des chats :

Maison-de-chatsJ’aime les chats, mais sans l’odeur. Là, je ne sais pas combien de temps je vais pouvoir tenir sans respirer. Non merci, vraiment, je ne veux pas boire de verre, je ne sais pas très bien boire sans respirer. Et je ne vais pas m’asseoir non plus, l’autre fois j’ai mis trois jours pour me débarasser des poils… Et là j’ai failli me casser la figure dans la litière… qu’elle n’a pas du changer depuis au moins deux semaines ! Bon, je vais quand-même être obligée de respirer, là. Bouche ouverte, foulard en masque. Ecoute Sophie, si ça ne t’ennuie pas je vais plutôt t’attendre en bas !

Dans le studio loué par mon fils :

Il s’est fait virer de chez lui et il ne l’a pas volé ! Pour maitresses multiples. Du coup c’est sa femme qui fait le partage. Il est donc désormais à la tête de 8 couvercles sans casseroles, de 5 draps dépareillés sans taies, d’un carton d’espadrilles usées et d’un autre avec ses livres de poche jeunesse. Il a aussi hérité du clic-clac Ikea de la jeune fille au pair. Ça ne m’étonnerait pas qu’il le connaisse déjà intimement, ce clic-clac. Heureusement, c’est la generation Ikea. Mon fils a commencé sa vie dans du Ikea, et on dirait qu’il va la finir dans du Ikea. Oui mon chéri, je viens avec toi pour acheter une table et un canapé – on va où ? Ben voyons…

Chez le voisin du premier : 

Totem-africainC’est moderne, impeccablement rangé et ultra stylé gris-noir-blanc. Et ils les mettent où, leurs paperasses, leurs élastiques, tout ça ? Les assises confortables étant inexistantes, je suis condamnée à la chaise en fil de fer. Ouh là, c’est que ça scie vraiment les fesses ! J’essaye de migrer discrètement sur le tabouret africain pour nain . C’est vrai, j’aurais pas du mettre ma jupe droite, on dirait que leur gamin louche sur ma culotte – petit vicelard va. Ah bon, c’est pas un tabouret, c’est un totem ? Le banc minimaliste shaker alors. Je m’en doutais, il se cabre. Quoi, je suis trop lourde ? Non merci, vraiment, j’adore être assise par terre… de toute façon je ne saurai pas me relever seule. Et je n’aime pas me donner en spectacle.

Chez le père, remarié depuis 20 ans, de mon fils (séparé) :

Fête de Noel avec nos petits-enfants communs. La famille moderne, quoi. Tout le monde est divorcé, remarié, re-divorcé… C’est normal qu’ils m’aient jamais invité avant, sa femme a la rancune tenace. On la comprend, après tout il m’a quitté pour elle. Et comme finalement elle a du constater que le bonhomme n’est pas un cadeau elle m’en veut encore un peu plus ! Mais là c’est la trêve de Noël. Et j’adore les rideaux à pompons et les napperons… Franchement, c’était pas la peine de se barrer avec une Nana de 25 ans de moins pour finir dans des meubles louis-philippards, si vous voulez mon avis !

Voir la vidéo
Rétro, moi ?
Ça nous énerve !
Design démocratique
lire →
Ça nous intéresse !
Nous les « transmetteuses »
lire →