Nous Suivre
Toutes les News

Meilleure copine…

Le mail dit : « Bonjour, devine qui est là, Sophie ? Je suis la « petite Martine », ta meilleure copine de sixième ». Internet, c’est formidable ! Et il y avait sans doute aussi une « grande Martine » ? Sophie doit s’avouer qu’elle ne se souvient ni de l’une ni de l’autre. Après avoir fouillé dans ses trois tiroirs remplis à ras bord de photos, elle retrouve enfin sa photo de classe de 6ème. Et se rappelle alors vaguement cette « petite Martine », boulotte, brune et rigolarde. C’était la fille du boulanger du coin, source inépuisable de pains au chocolat, carambars et petits oursons. Sophie se sent soudain vaguement coupable de cette amitié « intéressée » d’il y a un demi siècle. Curieuse aussi. La voilà donc en train de déjeuner avec la « petite Martine » à la terrasse d’un bistrot.

Ça fait donc cinquante ans et des poussières qu’elles ne se sont pas vues. Ah, fait la « petite Martine », t’as pas changé du tout. Eh bien toi si… se dit Sophie qui n’aurait jamais reconnu cette ex- « meilleure copine », devenue une petite dame un peu sèche, ultra blonde, ultra maigre et ultra bronzée. Vêtue d’une pantalon serré en faux croco, un sac de grande marque à breloques sur les genoux, chaque mot que prononce la « petite Martine » est souligné du tintement de ses bijoux. La dame lui déclare tout de go qu’elle est vraiment très très contente de la retrouver enfin – « elles étaient tellement proches ». Du coup, et sous couvert de cette grande proximité de leurs onze ans elle gratifie Sophie aussitôt du récit détaillé et en cinémascope de sa vie depuis les années soixante : ses trois maris, tous d’épouvantables monstres égocentriques et radins, ses enfants tellement ingrats qu’elle ne leur parle plus depuis belle lurette, ses petits enfants qui ne viennent jamais la voir sauf pour lui demander de l’argent, sa fratrie avec laquelle elle est fâchée depuis des lustres malgré les sommes folles qu’elle a dépensé pour eux et dont elle se souvient au centime près – elle a l’âme plutôt comptable, la petite Martine.

N’ayant pas vraiment le choix, Sophie, stupéfaite, laisse cette avalanche de doléances, de complaintes et de détails financiers se déverser sur elle. De temps en temps elle se risque à un « ma pauvre » hypocrite et lâche (et qu’elle n’aura heureusement pas l’occasion d’approfondir), quand une heure et demie plus tard la « petite Martine » regarde soudain sa montre et se lève : « Ah, j’avais pas vu l’heure, j’ai rendez-vous, faut que je file ! J’ai adoré te revoir, ma chérie, c’est comme si on s’était quittées hier, non, on est toujours aussi proches, tu ne trouves pas ? A très très vite, hein ! ». Et la voilà partie. Une fois qu’elle reprend ses esprits, Sophie a un fou-rire impossible à contrôler et l’impression de sortir d’un film loufoque avec Marie-Anne Chazel dans le rôle de la « petite Martine » ! En une heure trente sa « meilleure copine » ne lui a jamais demandé une seule fois ce qu’à été sa vie à elle depuis 50 ans. Eh bien, il ne lui reste plus qu’à demander l’addition…

Voir la vidéo
Rencontre au sommet
Ça nous intéresse !
Nana Café
lire →
Ça nous fait rire !
Petits conseils pour vos vacances
lire →
Ça nous fait rire !
Conversation pas si imaginaire…
lire →
Ça nous fait rire !
On craque !
lire →
Ça nous fait rire !
Ce qui nous « date »…
lire →
Ça nous énerve !
Place aux jeunes !
lire →
Ça nous énerve !
Nos téléphone-zombies
lire →
Ça nous fait rire !
Toutes des Tatie Danielle ?
lire →
Ça nous intéresse !
Monsieur AssezBien
lire →
Ça nous fait rire !
Ça y est – on parle tout seul !
lire →