Nous Suivre
Toutes les News

L’obsédée des soldes

Ma cousine Nicole c’est une obsédée des soldes. Depuis qu’elle ne travaille plus elle s’est transformée en chasseuse de « bonnes affaires » ultra-organisée. Les soldes, c’est son sport et son spectacle, elle en tire clairement de très grandes satisfactions. Disposant d’une vingtaine de « cartes » et surtout d’invitations pour les « pré-soldes » de quantité de marques plus ou moins chics, ma cousine – pourtant pas vraiment dans le besoin – s’enorgueillit de ne jamais rien acheter, mais alors rien du tout, sauf en soldes ! Elle a raison, d’ailleurs amies et famille essayent régulièrement de profiter de son accès privilégié aux « soldes privées ». Du coup la chère Nicole nous emploie sans vergogne pour prendre sa place dans les queues des soldes privées à 7 h du matin – ce qui lui permet de se pointer pile au moment de l’ouverture, trois heures plus tard… La dernière fois, après trois heures de queue de bon matin j’ai en plus réussi le tour de force de rentrer chez moi avec un achat pas du tout, mais alors pas du tout  soldé !

En ce qui concerne Nicole, si c’est dans les soldes chics qu’elle se (sur) équipe elle-même, c’est plutôt dans les magasins un peu cheap qu’elle achète, souvent des mois en avance, ses cadeaux d’anniversaire, de Noël ou de mariage. Et comme ses « bonnes affaires » ne garantissent pas toujours le bonheur du destinataire, Tatie Nicole est connue dans la famille pour ses « cadeaux de radine », généralement pas très appréciés. Donc revendus en un temps record sur le net. La bonne organisation étant héréditaire, c’est Marie, sa petite nièce de 15 ans, qui s’en charge – à condition de pouvoir garder le résultat des ventes pour elle, évidemment. Sa petite affaire de revente des cadeaux tartes de sa grande-tante produit de l’argent de poche qu’elle dépense aussitôt en fringues qui font hurler ses parents. Et il n’y a que notre chère Nicole qui ne se doute de rien.

Comme ma cousine se targue souvent de faire des « affaires formidables » sur le net, j’ai la joie – très privée évidemment – d’imaginer le jour ou elle se jettera sur une des annonces de Marie pour racheter au meilleur prix un des ses ex-cadeaux de Noël (un ravissant vase en faux cristal mauve) et, légèrement oublieuse, l’offrira de nouveau à la même bénéficiaire que l’an dernier, sa belle-fille.

Depuis quelques années, boire un verre avec Nicole est devenu une véritable torture, puisqu’elle ne peut pas s’empêcher de vous demander de la détailler de pied en cap et de mettre un prix sur tout ce qu’elle porte, de haut en bas, de gauche à droite, du soutien-gorge au chemisier et des chaussures au sac ! « C’est quand-même un TRUC-MUCHE ! Tu ne devineras jamais combien je l’ai payé. Devine ? » Comme elle voit bien que notre élan estimatif manque d’enthousiasme elle jubile en annonçant le prix ridicule que lui a coûté tel ou tel vêtement ou accessoire de marque aux prix original dingue pour lequel « il y a des listes d’attente de six mois » ! Comme on aime quand-même bien Nicole, qui en dehors de sa folie des soldes et accès de pingrerie est une fille sympa et plutôt marrante, on essaye de se dire que sa fureur des soldes doit être traitée comme une sorte de maladie longue durée impossible à soigner… Et que pour en profiter de temps en temps, notre indulgence est évidemment de mise !

Voir la vidéo
Journée sensible
Ça nous intéresse !
Louis XVI – un roi humain et très moderne…
lire →
Ça nous énerve !
L’âge d’entreprendre ?
lire →
Ça nous fait rire !
Repose en paix…
lire →
Ça nous énerve !
Seniors de Pub…
lire →
Ça nous fait rire !
Bel homme charmant… 
lire →