Nous Suivre
Toutes les News

Internet – ça chauffe…

La plus embarrassante c’est ma cousine Elisabeth. Elle a des excuses – elle a eu son premier ordi à 75 ans. Malheureusement sa petite fille Marie – qui travaille chez Microsoft ! – devient désormais hystérique dès qu’Elli l’appelle pour lui poser une de ses « questions internet » vitales et urgentes : tu peux regarder un truc pour moi sur Google, chérie – je n’arrive pas du tout à trouver le nom du mari de Chantal Goya ? La dernière fois – un dimanche après-midi pluvieux de cocooning – la réponse de Marie fuse, exaspérée et catégorique : écoute mamie, je croyais que tu savais quand-même qu’internet ne marche pas le dimanche. C’est normal, il faut un jour de repos. Sinon ça chaufferait trop ! Marie a raccroché. Elle avait sans doute quelque chose de beaucoup plus important à faire…

Pauvre Elli. Du coup évidemment, elle m’appelle moi, qui suis en deuxième position sur la liste de ses « responsables internet ». J’ai eu la chance d’avoir suivi une formation « sur le tas » puisque je gère un site – mais mes connaissances sont néanmoins très réduites puisqu’elles se limitent à ce que j’ai absolument besoin de savoir. Je suis donc  loin d’être une spécialiste. Elli : « Elle me prend vraiment pour une idiote, cette petite ! Je sais parfaitement que c’est ouvert tous les jours, internet ! »

Pour arrêter ses coups de fils angoissés avec des problèmes tellement farfelus que parfois j’ai du mal à comprendre tellement je m’étouffe de rire, j’ai finalement décidé de lui consacrer une journée entière de « formation » entre cousines – essentiellement, je l’avoue, pour me débarrasser de ses appels au secours à toute heure de la journée… et surtout de la nuit. Avec des questions saugrenues du genre : « Mais tu as aussi Google sur ton ordi ? » « Je crois que mon wai fai ne marche plus, il me fait que des chiffres… » « J’ai noté tous mes sites préférés » (les URL sont écrits à la main)… « La petite lucarne ou j’ai mis ma liste est partie et je n’arrive plus du tout à la retrouver ! » Au vendeur, quand je l’ai accompagné au magasin pour acheter son nouvel ordi : « Si je prends un écran plus grand il y aura assez d’internet chez moi ? »

On se met au travail. Elli a acheté un carnet et note laborieusement chaque mot que je prononce – puis répète toutes mes indications, sans trop comprendre. J’essaye de lui expliquer quelques expressions comme mème, tag, hacker, hashtag. Mais là Elli se méfie, en bonne soixante-huitarde elle croit dur comme fer qu’un hashtag, ça a à voir avec de la fumette…

Elli finit tout de même par savoir envoyer un mail, se servir de Skype et retrouver ses « lucarnes qui disparaissent » – tout ça un clic après l’autre. C’est vrai que le fonctionnement de Facebook est toujours assez flou et que Twitter et Instagram semblent pour l’instant hors de portée. Mais à chaque jour suffit sa peine. Elle n’a évidemment absolument aucune idée de comment ça fonctionne – mais elle n’est sans doute pas la seule, loin de là. Moi-même – enfin bon…

Je rentre chez moi, contente pour elle et soulagée pour moi d’avoir enfin pu nous débarrasser toutes les deux du problème internet. A 11h30 du soir le téléphone sonne. Elli :  mon ordi est totalement bloqué, ça ne marche plus du tout, il va falloir que j’appelle encore Orange demain, il y a la photo d’un fille qui se tortille mais je ne peux plus l’arrêter du tout !

J’ai oublié de lui expliquer les GIF – on n’est pas sorti de l’auberge, ma chère Elli.

Il paraît qu’il y a des Nanas Séniors qui l’ont dit – mais c’est sans doute inventé !

Ses petits enfants ont trouvé enfin sa maison sur Google Maps. Elle est ravie : « Allez, sortez tout de suite devant la maison me faire un petit signe ! »

Quoi, mes cookies ? « Mais enfin, je n’ai pas du tout envie de leur donner ma recette… !

« Hello, c’est internet ? Je cherche mon petit-fils, il est membre chez vous ! »

Une Nana Sénior très bien élevée fait une demande de traduction à Google. C’est précédé par « s’il vous plait, Google » et se termine par « merci ! »

Voir la vidéo
Vision Brouillée