Nous Suivre
Toutes les News

Faux pas

Moi, je n’ai pas du tout l’intention de vieillir avec grâce, j’ai l’intention de me faire lifter jusqu’à ce que mes oreilles se croisent !         Rita Rudner, humoriste américaine, 63 ans

C’est notre amie Annie qui a eu l’idée saugrenue de nous raconter ses « faux pas beauté », ses décisions esthétiques cafouilleuses et entêtements catastrophiques. Voici donc la (longue) liste de ses faux pas beauté – il faut bien dire qu’on a toutes la nôtre…

rire-Je-dorsA 18 ans (!) elle se précipite dans la salle de bains à 4 h 30 du matin pour remettre du mascara, de l’ombre à paupières et un peu de rouge – avant que son tout nouveau amoureux se réveille ! Et se recouche, repeinte à la perfection, pour se « réveiller » un peu plus tard, comme Blanche-Neige, en battant des cils (bien noirs). Elle nous avoue avoir eu peur que le garçon prenne la fuite à la vue de ses touts petits yeux cernés du matin. Insécurité attendrissante mais quand-même un peu bêta. Nos 18 ans, honnêtement, c’était pas simple, quand on y pense.

Entre 20 et 30 ans Annie pratique, imperturbable, le bronzage « rôtissoire » avec résultat cuivre foncé, ce qui lui donne 20 ans de plus, même à cet âge tendre. Elle a les photos pour le prouver. Avec l’excuse qu’à l’époque on n’était pas vraiment au courant des risques de l’exposition solaire à haute dose.

rire-Elle-bronze

rire-shirleymaclaine-xlarge

Quelques petites années plus tard Annie eut sa période cheveux roux-orangés (avec dessin au pinceau de tâches de rousseur pour ressembler à Shirley MacLaine !) suivie d’une teinte marron pisseux. Elle trouvait son joli blond naturel trop « fade ». Essais suivis quelques mois plus tard par une séance de 8 (!) heures chez le coiffeur pour récupérer sa base car il fallait reteindre tout ça en plusieurs fois.

rire-Lapin-ou-draculaEt cette magnifique ombre à paupières rouge, vraiment rouge ? Vue dans ELLE, sa bible, elle sera appliquée avec un manque de discernement surprenant. Annie souligna hardiment son air de lapin albinos avec un rouge à lèvres foncé : effet Dracula garanti. La réaction de son entourage fut sévère mais elle s’obstina… longtemps.

Puis notre pauvre Annie fut victime des diaboliques blushs à paillettes des années 80 ultra brillants, qu’on mettait sur les pommettes en rose vif et sur les paupières en blanc nacré. Look arbre de Noel garanti ! Il suffisait d’une bise, innocente ou pas, pour que ça se collât sur l’homme. N’importe quel homme. Ce qui, pour peu qu’il ait une petite amie ou une femme jalouse, fut suivi de problèmes à n’en plus finir …

enerve-couleurEt que dire de ce malencontreux petit rasage d’urgence de sa toute petite moustache discrète et blonde avant une soirée « importante » ? Et cette coupure qui se remettait à saigner au moindre sourire et lui fit passer une soirée sinistre et gesticulante… Ce rasage désastreux provoqua aussi la repousse d’une vraie moustache châtain, bien drue.

Annie se remémore aussi avec pas mal d’embarras, sa chevelure longue, décolorée platine et gaufrée au fer, qui avait fait enfin réagir son patron du moment, un homme d’un certain âge, charmant et placide. Qui s’était énervé pour une fois en essayant de lui faire comprendre que, bon, ce n’était peut-être pas ce qui lui allait le mieux..

rire-edith-piafPuis il y eut ces sourcils ultra épilés – genre Edith Piaf, et la vraiment très longue attente avant que ça ne repousse.

Et que dire de cette malheureuse coupe à la Jean Seberg très très courte, faite pour crânes parfaits et cheveux idem, qui a fait découvrir à tout le monde, et surtout à Annie elle-même, son arrière de crâne ultra aplati avec, en supplément, trois gros plis bien hideux dans la nuque.

Eh non, même au temps des vraies rides et de la maturité, comme on dit, Annie n’en a pas encore fini avec les faux pas : trois ou quatre petites piqûres de « filler » dans sa lèvre supérieure pour lisser quelques ridules et la voilà, pour un an, avec une magnifique « bouche en bec de canard ». Du très beau travail de spécialiste. Qui a mis un temps fou à se résorber car Annie fait partie de ce que les dermatos appellent des « résorbeuses lentes ». C’est supposé être un avantage, sauf bien entendu, en cas de bec de canard.

Voilà pour Annie. Il est probable qu’elle continuera d’en faire, des faux pas. Comme nous toutes… Prudentes et charitables, nous avons décidé de renoncer à lui demander la liste de ses « faux pas fringues ».

Voir la vidéo
Crème de la crème
Ça nous énerve !
Les petits sachets…
lire →
Ça nous intéresse !
Un peu de jeunesse – en douceur
lire →