Nous Suivre
Toutes les News

Éternels recommencements…

volkwagen bus with graffitiVous vous souvenez peut-être, vous aussi, d’une amie de jeunesse super-poilue et fière de l’être ? Comme nos copines hippies des années 70, qui tiraient une grande supériorité de leur état totalement nature et restaient crânement insensibles à nos arguments peau nette ? Et devinez quoi ? Nous y voilà de nouveau ! Il semblerait que ce soit désormais la grande mode de « laisser pousser », et pas seulement pour la génération Y des « barbus » à la mode, mais pour nous les Nanas, séniors ou pas. Les magazines féminins, traquant sans relâche les derniers engouements, se font actuellement l’écho d’une toute récente évolution vers un « nouveau naturel » sans complexe : désormais on laisse pousser les poils. TOUS les poils – partout !

yeti_femme_large

On attend donc avec une certaine impatience les défilés de beautés Yeti sur les tapis rouges du monde entier, cultivant la fourrure la plus magnifique sous leurs aisselles et sur les jambes. Le tout – si la nature est bien faite – assorti à une ravissante moustache. Et nous, les Nanas Séniors, on aura une chance d’obtenir tout naturellement une seyante barbichette argentée très séduisante. Nous qui, depuis quelques années, combattons poil à poil, avec une hargne renouvelée tous les matins (et un succès plutôt moyen), on trouve cette « nouvelle » mode nature vraiment formidable. Quel gain de temps précieux, les filles, temps que vous allez pouvoir utiliser efficacement pour compter les très nombreux cheveux qui tombent…de votre tête. Vive les femmes poilues !

josef_stalinSi seulement elle pouvait voir cela, la tante Louise, cette héroïne formatrice de notre enfance. Elle qui ressemblait à Staline et dont la moustache poivre et sel extra fournie et multicolore (œuf, café, confiture de framboises maison, avec, par-ci, par là, quelques brins de salade) nous faisait faire des paris idiots sur le temps que mettrait la goutte de café a tomber de sa moustache sur la tête de renard à œil de verre qu’elle serrait sur ses épaules. C’est le genre de souvenir qui nous « date » un peu, mais quel importance, hein, dans le grand dessein des choses…

 

Voir la vidéo
Le Poil
Ça nous énerve !
À la loupe
lire →
Ça nous intéresse !
Conseil de spécialiste
lire →