Nous Suivre
Toutes les News

Discrimination anti-bigleux ?

C’est écrit en tout petit, en blanc sur du plastique transparent : impossible de lire le mode d’emploi de cette toute nouvelle huile « fantastique » pour cheveux abimés. Nous les bigleuses, on a aussi envie de beaux cheveux. Mais ni nos lunettes ni la plus grosse loupe de la maison ne viennent à bout de ce mode d’emploi invisible. Qu’a cela ne tienne, on s’en enduit quand-même la tête, plein d’espoir. Manque de pot, le résultat n’est pas du tout à la hauteur; un magnifique vert virant par endroit au caca d’oie a transforme nos (fausses) mèches blondes chèrement acquises en une auréole « d’algues de tête ». Le djeune aux yeux tout neufs à qui on demande de nous le déchiffrer après coup, le mode d’emploi, a du mal, lui aussi, c’est dire. On apprend finalement qu’on ne doit pas l’ « utiliser sur cheveux méchés ou blonds »… Résultat : trois heures chez le coiffeur pour retrouver sa tête de base.

dame-cheveux-vertsLes bigleuses que nous devenons toutes en vieillissant ont ce problème ennuyeux et récurrent trois fois par jour minimum : les fabricants des produits de beauté, soins, santé, produits alimentaires et même de certains produits pharmaceutiques s’en servent habilement pour escamoter compositions et ingrédients. Dans la foulée ils nous fournissent ces modes d’emploi illisibles. Ils sont particulièrement inventifs en ce qui concerne les couleurs de fond : du texte rouge clair sur du rose foncé, du bleu clair sur du violet, du gris clair sur du blanc, il y a une vraie recherche dans leur façon de nous enquiquiner. La raison probable : beaucoup de textes à mettre – et sans doute des trentenaires en charge de la conception des packagings. Ces pauvres enfants ne savent pas encore que la vie est vache et que très bientôt eux aussi ne pourront plus les lire, leurs fichus modes d’emploi !

Et ces petits tubes de pommade « tout nus » (sans leur boites) qui subsistent dans nos tiroirs parfois un peu fouillis et qui ne portent souvent aucune indication sur leur usage ? Un cauchemar récurrent : que quelqu’un utilise la crème chauffante pour torticolis a la place de celle pour hémorroïdes. Ne riez pas, c’est arrivé !

tube-vide

Voir la vidéo
Réflexions dans ma baignoire
Ça nous fait rire !
Thalasso (psycho) thérapie
lire →
Ça nous intéresse !
Le grand âge en bonne santé – c’est pour bientôt ?
lire →