Nous Suivre
Toutes les News

Attention – mot nouveau

« ÂGISME » ! On a appris ce nouveau mot et c’était très très difficile. Vu que – tout le monde sait ça – nous les seniors, on a beaucoup de mal d’apprendre des choses nouvelles après… 50 ans. Eh oui ! En plus, évidemment, on est super lents et beaucoup trop rigides… et moralisateurs avec ça. Et très peu informés sur ce qui se passe dans la société bien évidemment – hors du coup, quoi ! On allait l’oublier, on conduit aussi très mal puisqu’en voiture on n’a plus de réflexes et on n’y voit rien et sur notre vélo ou notre trottinette (mais oui, on voit de plus en plus de sexagénaires sur des trottinettes, vous l’avez surement remarqué ?) nous sommes présumées des dangers publics. Et puis on est surtout d’horribles vieilles grincheuses. D’ailleurs on se demande pourquoi on a encore le droit de circuler librement, il vaudrait sans doute mieux nous ranger quelque part, pour notre propre bien.

A cause de tous ces préjugés très ancrés contre les seniors qui nous stigmatisent – souvent de façon automatique – on a depuis pas mal de temps un réflexe d’auto-protection : pour ne pas subir le mépris ou l’inattention de la société des « actifs » comme on dit, nous les « passifs » (pas passifs du tout, évidemment), on a de plus en plus tendance à s’assembler entre nous – ça nous aide à nous sentir « normaux ». C’est dommage – on aime bien les jeunes ! C’est vrai que cette ségrégation choisie par dépit nous oblige parfois à faire des concessions difficiles. Comme par exemple de suivre – en meute senior dans les rues de Dubrovnik ou de Lisbonne – une jeune femme tenant un drapeau jaune au dessus de sa tête…

Le mot, c’est  donc « ÂGISME », ce qui veut dire « discrimination contre les personnes âgées ». On est vraiment très très contentes puisque nommer c’est faire exister – c’est notre psy qui le dit. Nous, évidemment, on en connaissait le sens avant de connaitre le mot. On n’avait juste pas de mot vraiment chic pour décrire l’état des choses. Alors quel soulagement, ce magnifique mot. Puisqu’on parle beaucoup du « racisme ordinaire », insidieux et peu visible pour ceux qui ne le subissent pas, on devrait aussi parler de « l’ÂGISME ordinaire », tout aussi répandu et tout aussi insidieux et quotidien.

A défaut de mot, nous, on avait déjà trouvé « MeToo Senior ». Mais bon « ÂGISME », c’est propre et bien plus élégant. Et suffisamment mal compris pour avoir l’avantage d’économiser la sensibilité des générations plus jeunes.  Comme notre précieux nouveau mot ne dit pas très clairement ce qu’il veut dire, il faut toujours l’expliquer. A priori on aurait tendance à penser que ça veut dire « plaisir de vieillir » ou alors un truc sympa et positif comme CARRIERISME ou CYNISME. Avec évidemment le risque, en en expliquant le sens, de « perdre » rapidement l’attention de nos interlocuteurs, puisque une explication comportant « personne âgée » ou « vieillissement » ou n’importe quelle autre indignité du même genre, provoque généralement un mouvement de recul plus ou moins discret.

Sérieusement : puisqu’il y a des lois qui disent qu’on a tous les mêmes droits, qu’on ait 20 ou 70 ans – pourquoi les plus jeunes colportent-ils toujours cette idée, qui a été recherchée et prouvée fausse, qu’on va leur boucher leurs petites carrières en travaillant au delà de 65 ans?  On n’aura qu’à les démarrer plus tard, ces carrières ! Vers la cinquantaine pour les femmes par exemple. C’est pas une excellente idée, ça ? Ça éviterait aux « femmes d’un certain âge » d’être mises sur des voies de garage ou d’être virées pour « crime d’âge » à la cinquantaine. Car ce sont bien les « femmes d’un certain âge » qui affrontent « l’ÂGISME » le plus cru.

En attendant on peut vous annoncer néanmoins un développement récent positif qui a lieu grâce aux 10 années de plus en bonne santé que nous avons gagnées depuis les années 80. Les seniors, dont une majorité est en bonne forme entre 55 et 80, et désormais souvent même jusqu’à 85 ans, ont de moins en moins tendance à aller vivre dans des établissements. Ils restent chez eux aussi longtemps que leur santé le permet – aidés entre autres par la « domotique ». Encore un de ces mots. Nous on est sûrs que vous n’aurez rien du tout contre un joli petit robot qui nous apportera le dîner et fera notre ménage en nous chantant des comptines. Parce que – on l’avait oublié dans l’énumération de nos « qualités seniors », nous retombons aussi en enfance… Ces robots sont déjà très utilisés au Japon et ils sont testés en France depuis un moment. Ils s’appellent Nao, Buddy ou Roméo et il paraît qu’ils sont programmées pour nous faire la conversation – surement brillante – et qu’ils nous feront même des câlins !

On vit quand-même une époque formidable…

Si vous avez eu des « expériences âgisme » – et on en a toutes – racontez-les nous.  Nous  les publieront sur notre site et sur facebook… Car même si nous essayons de les vivre avec humour, ironie et la distance nécessaire, il est vraiment important d’en parler, NOUS, si on veut que ça change.

Voir la vidéo
Pardon… Pardon
Ça nous fait rire !
Petites histoires de rentrée
lire →
Ça nous fait rire !
Chers administrés…
lire →
Ça nous intéresse !
Nana Sénior pratique
lire →
Ça nous fait rire !
Un sou est un sou… est un sou !
lire →
Ça nous énerve !
Économie domestique pour les femmes
lire →
Ça nous fait rire !
Mon avenir tout rose…
lire →
Ça nous fait rire !
Les petites phrases de Mamie – sourire en coin…
lire →
Ça nous fait rire !
Nos hommes politiques et leur réalité… virtuelle
lire →
Ça nous énerve !
La mémoire des pierres
lire →
Ça nous fait rire !
Parent – description du poste
lire →
Ça nous fait rire !
Déménager dans plus petit…
lire →
Ça nous intéresse !
Alors – c’est comment ailleurs, la retraite ? Petit tour dans quelques pays choisis…
lire →
Ça nous fait rire !
Attention – fragiles !
lire →
Ça nous fait rire !
Entente cordiale
lire →
Ça nous énerve !
Le prix d’entendre…
lire →
Ça nous intéresse !
Bye bye audioprothésistes…
lire →