Emma répond

Osons parler enfin de ce qui nous préoccupe, NOUS !
Et que souvent personne ne veut trop entendre.
EMMA vous répondra, dans l'esprit des Nanas Séniors,
avec humour et en toute franchise.

Votre question
Nous Suivre
Toutes les questions

Oui, on aime rigoler – mais on parle aussi de ça

Difficile de rire et d’être de bonne humeur quand on s’occupe de son mari qui a la maladie d’Alzheimer. Je n’ai plus du tout de temps à moi et nos problèmes font fuir nos amis, bien évidemment. Je ne vois donc presque plus personne et c’est très difficile pour moi, qui suis très sociable et plutôt gaie. Que faire dans une situation aussi dramatique pour garder un peu de force et de légèreté ? J’avoue que j’ai souvent l’impression que je vais me « noyer » avec lui.

Armelle, 68 ans, Marseille (et plusieurs Nanas Séniors qui vivent plus ou moins la même chose qu’Armelle)

Là vous n’avez absolument pas le choix, Armelle, il y va de votre santé mentale et physique : il faut absolument trouver, très rapidement, un moyen de vous faire remplacer régulièrement auprès de votre mari. Sinon c’est vous (qui êtes son soutien) qui allez craquer, et ce n’est certainement pas ce dont vous avez besoin. Il y a des solutions pour vous, vous pouvez par exemple essayer de trouver un établissement de jour spécialisé, et il y a des associations qui trouvent des solutions pour les « aidants » familiaux. Il faut immédiatement vous renseigner, pour trouver le moyen de reprendre votre respiration régulièrement. Et il n’y a pas de mauvaise conscience qui tienne… Vous reviendrez à votre mari en bien meilleur état. La tristesse ne disparaîtra pas, mais vous serez mieux armée pour y résister. Ce sont des moments ultra difficiles et vous n’avez non seulement le droit mais le devoir de voir vos amies, votre famille, vos petits-enfants, de vous détendre, et même de rire, c’est un besoin – surtout dans une situation aussi lourde. Et c’est absolument nécessaire pour que vous teniez le coup. Pour vous et pour lui.

www.francealzheimer.org/etre-aidé
www.aidants.fr

Les Nanas Séniors
Coup de tête
Question : Chère Emma, il y a deux ans j’ai quitté mon mari, 69 ans, sur un coup de tête •••
Réponse : Chère Brigitte, comme quoi, les coups de tête seraient plutôt à éviter à notre âge… •••
lire la suite •••
On se fait des cheveux !
Question : J’ai 61 ans et des cheveux totalement gris-blancs depuis au moins 20 ans. Je les teins très (trop) régulièrement pour faire plaisir à mon mari •••
Réponse : Un mari avec une seule lubie, quelle chance ! Il faudra sans doute négocier un « essai » avec lui en lui expliquant •••
lire la suite •••
Délestage difficile…
Question : Après le départ de notre troisième et dernière fille il y a déjà quatre ans •••
Réponse : Ne perdez pas votre temps, Michèle, vous ne le convaincrez pas •••
lire la suite •••