Emma répond

Osons parler enfin de ce qui nous préoccupe, NOUS !
Et que souvent personne ne veut trop entendre.
EMMA vous répondra, dans l'esprit des Nanas Séniors,
avec humour et en toute franchise.

Votre question
Nous Suivre
Toutes les questions

L’autre « Avare »

Chère Emma,
j’ai travaillé avec mon mari pendant 35 ans dans notre société d’import-export et j’estime que notre situation financière actuelle confortable – a 66 et 67 ans – est due à notre travail en commun. Mais mon mari, qui a toujours été un peu « près de ses sous », est devenu, depuis quelques temps, maladivement radin. Il m’empêche d’acheter des fleurs ou une bonne bouteille quand nous sommes invités à dîner chez des amis, je n’ai pas le droit de mettre le pied dans un magasin de vêtements quand nous sommes en voyage sous prétexte que j’ai « ce qu’il faut »,. et tout à l’avenant. Nous étions pourtant d’accord pour profiter de la vie une fois à la retraite. Je n’ai plus envie de sortir ou de voyager avec lui pour ne pas entendre ses récriminations continuelles. On n’a qu’une vie, et je pense qu’on pourrait désormais se faire plaisir et vivre des moments agréables. Comment le lui faire comprendre?

Danielle, 66 ans, Paris 12ème

Chère Danielle,
il est assez fréquent que ce genre de trait de caractère se renforce en vieillissant. Souvent ces personnes ne se rendent pas vraiment compte de l’effet de leur comportement obsessionnel sur l’entourage. Votre homme s’est sans doute fabriqué une souffrance psychologique en ruminant une peur de « manquer » imaginaire, et cela s’exprime par son avarice maladive. Essayez de dédramatiser avec humour, tout en lui expliquant clairement ce que vous ressentez : je t’aime mais je ne supporte plus ce comportement qui me gâche la vie. Valorisez exagérément ses moindres petits gestes vis-à-vis de vous, (eh oui, comme avec un enfant de deux ans, genre « bravo popo » !) et n’hésitez surtout pas à lui suggérer ce qui vous ferait plaisir – d’un ton léger. Puis répétez ! Sans résultat, partez une semaine avec une amie dans un bel endroit, ça lui apprendra…Puis consultez, à deux. Un psy lui expliquera sans doute plus facilement ce qu’il est en train de détruire par sa radinerie obsessionnelle.

Les Nanas Séniors
Coup de tête
Question : Chère Emma, il y a deux ans j’ai quitté mon mari, 69 ans, sur un coup de tête •••
Réponse : Chère Brigitte, comme quoi, les coups de tête seraient plutôt à éviter à notre âge… •••
lire la suite •••
On se fait des cheveux !
Question : J’ai 61 ans et des cheveux totalement gris-blancs depuis au moins 20 ans. Je les teins très (trop) régulièrement pour faire plaisir à mon mari •••
Réponse : Un mari avec une seule lubie, quelle chance ! Il faudra sans doute négocier un « essai » avec lui en lui expliquant •••
lire la suite •••
Délestage difficile…
Question : Après le départ de notre troisième et dernière fille il y a déjà quatre ans •••
Réponse : Ne perdez pas votre temps, Michèle, vous ne le convaincrez pas •••
lire la suite •••