Emma répond

Osons parler enfin de ce qui nous préoccupe, NOUS !
Et que souvent personne ne veut trop entendre.
EMMA vous répondra, dans l'esprit des Nanas Séniors,
avec humour et en toute franchise.

Votre question
Nous Suivre
Toutes les questions

Dilemme Sénior

Divorcée depuis longtemps, j’ai un amoureux de mon âge depuis deux ans, avec qui je m’entends parfaitement. Nous nous voyons deux ou trois fois par semaine pour aller dîner ou au spectacle, et on fait des randonnées et des voyages ensemble. Mais chacun a son appartement et son indépendance – c’était l’idée au départ : chacun chez soi et les belles choses ensemble. Cela me convient parfaitement et il disait qu’il m’aimait aussi « pour mon indépendance ». Mais mon compagnon est en train de changer d’avis. Il est désormais beaucoup moins à l’aise avec la solitude, veut me voir de plus en plus souvent, et vient de me proposer de vivre avec lui. Le problème : je n’en ai aucune envie. Je n’ai plus du tout la patience du quotidien avec un homme. J’ai été mariée trente ans, je sais que je n’ai plus envie de négocier avec quelqu’un, d’entendre critiquer mes petites manies ou de supporter les siennes. Je suis ravie de me retrouver seule chez moi, dans mon grand lit, avec mes bouquins et ma tablette de chocolat… sans que personne ne s’en offusque. Mais j’aime cet homme et j’ai peur de le perdre si je n’accepte pas….

Viviane, 70 ans, Paris

C’est vrai, il y a désormais de plus en plus de Nanas Séniors qui mettent leur indépendance au dessus de tout. Notre génération a beaucoup été là pour les autres, maris, enfants, famille, c’était normal. Après un divorce ou le décès de leur mari, beaucoup découvrent la liberté, trouvant de plus en plus souvent que c’est difficile d’y renoncer de nouveau. Les hommes sont – dans l’ordre : plus romantiques et plus fragiles et ils ont souvent bien plus peur de la mort que nous. Rien d’anormal donc à sa demande.
Ne la rejetez pas – essayez de trouver un moyen terme, une période « d’acclimatation », pour voir comment vous allez pouvoir cohabiter sans être obligée de renoncer totalement à votre liberté. Une maison commune assez grande pour que chacun soit chez soi, une période de vie commune ou chacun garde son appartement, deux appartements sur le même palier… et aussi un vrai partage des tâches – y a des solutions qui peuvent peut-être vous convenir. C’est une négociation, comme beaucoup de choses dans la vie de couple. Eh oui, on sait. Et on vous croise les doigts, Viviane.

Les Nanas Séniors
Coup de tête
Question : Chère Emma, il y a deux ans j’ai quitté mon mari, 69 ans, sur un coup de tête •••
Réponse : Chère Brigitte, comme quoi, les coups de tête seraient plutôt à éviter à notre âge… •••
lire la suite •••
On se fait des cheveux !
Question : J’ai 61 ans et des cheveux totalement gris-blancs depuis au moins 20 ans. Je les teins très (trop) régulièrement pour faire plaisir à mon mari •••
Réponse : Un mari avec une seule lubie, quelle chance ! Il faudra sans doute négocier un « essai » avec lui en lui expliquant •••
lire la suite •••
Délestage difficile…
Question : Après le départ de notre troisième et dernière fille il y a déjà quatre ans •••
Réponse : Ne perdez pas votre temps, Michèle, vous ne le convaincrez pas •••
lire la suite •••