Emma répond

Osons parler enfin de ce qui nous préoccupe, NOUS !
Et que souvent personne ne veut trop entendre.
EMMA vous répondra, dans l'esprit des Nanas Séniors,
avec humour et en toute franchise.

Votre question
Nous Suivre
Toutes les questions

Difficile liberté

Je commence tout juste à revivre un peu à 68 ans, après le décès de mon mari il y a un an et demi. On était un couple plutôt harmonieux – avec des hauts et des bas bien sûr, mais un lien très solide entre nous. Ce qui est le plus difficile depuis son départ, c’est la solitude au quotidien, le fait de ne pas pouvoir partager les petites choses de tous les jours avec lui. J’ai donc de très fréquents moments d’abattement et de grande tristesse.

Mais ce qui est surprenant pour moi en même temps, c’est que petit à petit je me découvre une autre femme, très différente de celle que j’étais avec lui : indépendante, aventureuse, assez extravagante et enthousiaste, proche de celle que j’étais à 25 ans. J’ai renoncé sans doute à beaucoup de choses dans ma vie de femme mariée, notamment a une carrière (je suis biologiste de formation) à cause de nos 3 enfants et parce que la carrière de mon mari s’est déroulée en partie à l’étranger.

Je suppose donc que je redeviens simplement de nouveau moi-même. Mais je culpabilise beaucoup de ressentir cette nouvelle liberté positivement, d’avoir des moments de gaité, et de percevoir parfois la mort de cet homme, que j’aimais vraiment, comme une libération. Je me demande s’il y a d’autres femmes qui vivent la même chose que moi ? Et qu’en pensez-vous ?

Amélie, 68 ans, Marseille

Chère Amélie, c’est la vie qui revient vers vous parce que elle est toujours la plus forte. C’est essentiel de redevenir vous-même après tant d’années dans votre « rôle » de femme de… et de mère de… C’est formidable, cette personnalité ancienne et toute nouvelle qui est en train de sortir de sa coquille. Désormais c’est une autre partie de votre vie qui commence, il faut l’accepter sans tristesse et surtout sans culpabiliser. Votre vitalité et votre enthousiasme sont intacts, pensez à ce que vous voulez faire des années qui vous attendent – vous avez encore des choses importantes à vivre dans cette nouvelle vie !

Les Nanas Séniors
Coup de tête
Question : Chère Emma, il y a deux ans j’ai quitté mon mari, 69 ans, sur un coup de tête •••
Réponse : Chère Brigitte, comme quoi, les coups de tête seraient plutôt à éviter à notre âge… •••
lire la suite •••
On se fait des cheveux !
Question : J’ai 61 ans et des cheveux totalement gris-blancs depuis au moins 20 ans. Je les teins très (trop) régulièrement pour faire plaisir à mon mari •••
Réponse : Un mari avec une seule lubie, quelle chance ! Il faudra sans doute négocier un « essai » avec lui en lui expliquant •••
lire la suite •••
Délestage difficile…
Question : Après le départ de notre troisième et dernière fille il y a déjà quatre ans •••
Réponse : Ne perdez pas votre temps, Michèle, vous ne le convaincrez pas •••
lire la suite •••