Emma répond

Osons parler enfin de ce qui nous préoccupe, NOUS !
Et que souvent personne ne veut trop entendre.
EMMA vous répondra, dans l'esprit des Nanas Séniors,
avec humour et en toute franchise.

Votre question
Nous Suivre
Toutes les questions

Délestage difficile…

Après le départ de notre troisième et dernière fille il y a déjà quatre ans, nous nous retrouvons à deux dans notre grande maison encombrée de beaucoup trop de meubles, d’objets, de tout.
Je pense que nous avons beaucoup trop de choses et j’ai grande envie de faire le vide… donner à nos enfants, à la famille, ou donner tout court. Mais mon mari, soutenu par les enfants, qui ont pourtant tous leur vie ailleurs désormais, refuse résolument tout changement. J’essaye un peu de faire le vide sans qu’il s’en aperçoive mais cela a ses limites. Je voudrais qu’on vende cette grande maison, chère et lourde à entretenir (Devinez par qui? Lui s’occupe juste un peu du jardin, et encore…), et remplie à ras bord, pour un joli appartement plus facile à vivre avec une chambre d’amis pour les enfants. Cela nous permettrait aussi de voyager plus facilement. Je rêve de m’installer quelques mois dans un autre pays par exemple… Elle me fatigue désormais physiquement et mentalement, cette maison ! Mais mon mari, qui pourtant n’a jamais été un sentimental, résiste, il veut absolument tout garder en l’état pour vieillir « chez lui ». Il dit que cette maison, c’est notre vie et qu’il n’est pas question de s’en débarrasser! J’en peux plus mais je ne sais pas comment le convaincre.
Michèle, 68 ans, Avignon

Ne perdez pas votre temps, Michèle, vous ne le convaincrez pas, du moins pas dans l’immédiat. Il ne raisonne pas, il a une relation affective et sentimentale avec cette maison et vos enfants aussi . Ils y ont vécu leur enfance et elle est remplie de leurs plus précieux souvenirs. ce qui est une très bonne raison pour ne rien vouloir changer. En tout cas pas tout de suite – il vous faudra être patiente. Votre homme a des habitudes du siècle dernier. (Vous êtes loin d’être la seule avec ce genre de spécimen!) Néanmoins, avec un peu de finesse …Le mot d’ordre : le faire travailler! Beaucoup. Commencez de petits travaux dans la maison, il y en a toujours, lâchez tout au bon milieu pour lui demander de vous remplacer parce que vous êtes vraiment épuisée… Répétez. Et répétez! Vous aurez désormais tout le temps besoin de son coup de main – « vous n’avez plus 20 ans » et du mal à monter l’ escalier 15 fois par jour… Puis commencez à proposer à vos enfants la petite commode de votre grand-mère, qui « irait vraiment bien dans votre entrée, non? » Si vous vous débrouillez bien, votre mari, lassé, vous dira sans doute un jour : écoute, j’ai réfléchi, et si on la vendait, la maison ? A moins qu’il vous propose de vous trouver une aide ménagère…

Les Nanas Séniors
Coup de tête
Question : Chère Emma, il y a deux ans j’ai quitté mon mari, 69 ans, sur un coup de tête •••
Réponse : Chère Brigitte, comme quoi, les coups de tête seraient plutôt à éviter à notre âge… •••
lire la suite •••
On se fait des cheveux !
Question : J’ai 61 ans et des cheveux totalement gris-blancs depuis au moins 20 ans. Je les teins très (trop) régulièrement pour faire plaisir à mon mari •••
Réponse : Un mari avec une seule lubie, quelle chance ! Il faudra sans doute négocier un « essai » avec lui en lui expliquant •••
lire la suite •••
L’autre « Avare »
Question : j'ai travaillé avec mon mari pendant 35 ans dans notre société •••
Réponse : il est assez fréquent que ce genre de trait de caractère se renforce en vieillissant •••
lire la suite •••